Projet éducatif

Une école chrétienne

Selon les besoins du temps, les communautés chrétiennes ont pris de façons diverses leurs responsabilités dans l’éducation des jeunes. Au fondement de l’école chrétienne se trouve l’intuition que la formation de l’homme et l’éveil à la foi chrétienne forment une unité. Les écoles chrétiennes d’aujourd’hui continuent cette tradition marquée par l’empreinte des divers fondateurs.

Les intentions des fondatrices

Le centre d’enseignement Institut Saint-François de Sales, enseignement secondaire technique et professionnel s’inscrit dans cette ligne de l’école chrétienne instituée dans le diocèse de Tournai en vue de collaborer à la formation sociale et culturelle ainsi qu’à la présentation de la pensée chrétienne et de la foi évangélique dans le contexte général des idées et des pratiques d’aujourd’hui. Fidèle aux intentions de Saint François de Sales, notre établissement entend s’appuyer sur cette conviction qui est à la base de la pédagogie salésienne: chacun est porteur d’une richesse humaine qu’il est appelé à faire croitre. Les jeunes qu’il accueille sont parfois fragilisés par des échecs scolaires, mais aussi des échecs relationnels, sociaux, affectifs. Notre volonté est de les aider à développer au maximum les capacités qui sont les leurs, et ainsi à se forger un projet personnel pour leur avenir.

Au service de la personne

Notre école, comme toute école, entend poursuivre les objectifs généraux présentés dans le décret Missions de l’école du 24/07/97, et notamment:

Former la personne
Notre enseignement vise à éveiller la personnalité de chacun aux dimensions de l’humanité, qu’elles soient corporelles, intellectuelles, affectives, sociales ou spirituelles, avec le souci d’accueillir le jeune tel qu’il est. Il espère ainsi l’aider à accéder à l’exercice responsable de la liberté.
Former le citoyen
Nous entendons également former le citoyen de sa région, de son pays, de l’Europe et du monde dans une société démocratique, fondée sur le respect des droits de l’homme et par conséquent consciente des devoirs qui en découlent. Dans cette optique, l’école aura le souci de former à l’esprit critique et positif.
Former l’acteur de la vie économique.
Notre établissement aura le souci d’assurer le développement des aptitudes nécessaires à l’insertion dans une vie économique et professionnelle au service de la personne et de la société, avec la conviction toujours présente que l’économie doit promouvoir la dignité de l’homme.
Eveiller à la culture.
Dans un monde qui change, où s’entremêlent convictions et cultures, notre enseignement s’ouvrira à toutes les dimensions de la culture, de la nôtre d’abord (française, humaniste, chrétienne, sous ses aspects multiformes: pensée, art, éthique, science, technologie), mais aussi de celles de nos concitoyens du monde.
Eduquer à l’émancipation
La formation globale de la personne doit être la source, pour tous, d’une émancipation sociale. Notre enseignement, à travers les compétences et les savoirs, par l’ouverture aux cultures de l’humanité, devra viser sans cesse une meilleure compréhension de l’homme et de la société. Il devra dès lors développer l’aptitude à se situer et à se prendre en charge librement, dans le respect de la dignité de chacun et dans une solidarité active.

Une tâche commune à toute la communauté scolaire.
Ces objectifs sont communs à toute la communauté scolaire: chacun, selon sa responsabilité, concourt au même but. Les élèves sont les acteurs de leur propre formation. Avec l’aide de leurs éducateurs, ils construisent et formulent peu à peu leur projet personnel. Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. L’école a, elle aussi, une responsabilité dans l’éducation; elle ne peut réussir toute sa tâche sans les parents, comme ils ne peuvent la réussir sans elle.

Les membres du pouvoir organisateur, héritiers des fondateurs de notre établissement, ont la responsabilité particulière du bien commun et doivent en rendre compte à la société. La direction anime le projet éducatif et le projet pédagogique, les membres du personnel d’enseignement et d’éducation apportent savoir, savoir-faire et savoir-être tant dans la maitrise des apprentissages que dans les situations quotidiennes de la vie commune. Les membres du personnel administratif et ouvrier contribuent eux aussi au bienêtre et à la bonne marche de l’établissement.

A la lumière de l’évangile

Service de l’homme et amour de Dieu
En travaillant au bonheur de l’homme et au bien de la société, notre enseignement travaille à l’avènement du Royaume de Dieu: l’amour de Dieu et l’amour du prochain ont partie liée, ils sont source de libération et d’émancipation pour l’homme.
Education aux valeurs
Notre enseignement, qui a à cœur de promouvoir dans sa démarche éducative toutes les valeurs qui appartiennent au bien commun de l’humanité (respect de l’autre, confiance dans les possibilités de chacun, attention aux démunis, solidarité responsable, intériorité, créativité…), veillera à opérer une authentique symbiose entre Evangile et culture humaine.
Inspiration chrétienne
L’école chrétienne à laquelle nous appartenons, entretient vivante la mémoire de l’évènement fondateur toujours actuel. Elle trouve ainsi sa référence essentielle dans la personne, la vie, la passion, la Résurrection de Jésus-Christ. Nous croyons que cet évènement est capable d’éclairer le sens que chacun cherche à donner à son existence, personnelle et collective, et qu’il offre à chacun la possibilité d’une Vie nouvelle (Jean, X, 10).
La tâche au concret.
Cette tâche s’effectue dans l’activité même d’enseigner, car là où se construisent les savoirs et les savoir-faire, là se forment l’esprit et le sens de la vie. Le cours de religion contribue grandement à cette même fin, car il questionne la vie et est questionné par elle; dans cette optique également, nos institutions se doivent d’offrir des lieux et des temps de ressourcement, de prière, d’expérience spirituelle, de célébration et de partage.
Ouverture et liberté.
Notre établissement accueille volontiers ceux et celles qui se présentent à lui: il leur fera connaitre le projet. Sans être nécessairement de la même communauté de foi, les élèves seront invités au moins à partager les valeurs qui inspirent notre enseignement, cela dans le plus grand respect de la liberté de conscience. Chacun sera attentif aux questions et aux convictions d’autrui.
Œuvre de chacun, selon sa situation propre.
Les membres du personnel de l’Institut Saint-François collaborent loyalement au projet selon la tâche de chacun: ils ont à cœur de faire vivre dans leurs propos, leurs attitudes, leurs modes de relations, l’esprit qui anime ce projet. Si tous ne peuvent partager de l’intérieur les convictions qui l’inspirent, tous le respecteront et accepteront qu’il se développe. Une équipe pastorale animera le projet chrétien de notre établissement en veillant à garder toujours vivante la mémoire chrétienne.

Vers un projet d’établissement

Le pouvoir organisateur pré-qualifié, dans la ligne du projet éducatif ainsi défini, a adhéré au Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique (SeGEC) comme organe de représentation et de coordination.

C’est pourquoi, pour mettre en œuvre ce projet éducatif, le pouvoir organisateur adopte le projet pédagogique élaboré par le SeGEC (par l’intermédiaire de la Fédération de l’Enseignement Secondaire Catholique). En outre il souligne l’importance, pour demain, d’une formation adulte continuée.

L’ensemble des partenaires de la communauté éducative veillera à concrétiser ce projet éducatif et le projet pédagogique dans un projet d’établissement, selon la population scolaire qu’il accueille, selon son environnement et selon la spécificité propre à l’Institut Saint-François de Sales.

Facebook